Salauds de quinquas!

25 02 2009

Eco89 revient sur un phénomène connu depuis au moins une décennie mais qui semble s’être accéléré, le déclassement. Ou, pour reprendre une image à la mode, le « descenseur social ».l'image marketing du cadre quinqua

Etre « déclassé », c’est réussir moins bien professionnellement que ses parents. Et c’est de plus en plus le cas. En 1980, la proportion d’enfants d’ouvriers parmi les cadres était de 25%, elle est tombée à 20% aujourd’hui. Les raisons sont multiples et elles sont diversement mises en avant suivant que ce phénomène est expliqué par eco89, Les Echos ou Le Monde.

Pour ma part, je dirai juste: salauds de quinquas!* Lire le reste de cette entrée »

Publicités




Et la plus grosse victime de madoff est…

14 01 2009

Walter Noel lors d'un soirée de charité à New YorkWalter Noel, vous connaissez?  Lire le reste de cette entrée »





A trop vouloir se taire…

8 01 2009

Petit déjeuner très intéressant (mais pas en tête-à-tête) hier matin avec le directeur de l’Association des banques et Banquiers, Luxembourg (ABBL), Jean-Jacques Rommes. Parmi les sujets d’actualité évoqués, l’affaire Madoff bien sûr.

Le banquier reconnaît bien entendu que la place financière luxembourgeoise est touchée, c’est « inévitable » étant donné la part de marché du Grand-Duché dans les fonds touchés, les OPCVM. Les noms UBS et LuxAlpha ne se glissent tout de même pas dans la conversation, il ne faut pas parler des choses qui fâchent.

Puis Rommes parle de la réputation de la Place et des attaques dont elle est l’objet sous prétexte d’un scandale qu’elle n’a pas déclenchée. Attaques qui viennent surtout de France où l’Autorité des marchés financiers (AMF) tire à boulets rouges sur son homologue luxembourgeois, la CSSF. Pour lui, le Luxembourg ne mérite pas ça. Et là, je m’énerve. Lire le reste de cette entrée »





La CSSF et Madoff

4 01 2009
La CSSF

L'autorité de régulation du secteur financier

C’est la plus grosse escroquerie financière jamais répertoriée. Elle pourrait atteindre 50 milliards de dollars, particulièrement touchés, les fonds d’investissement. Tiens, une spécialité luxembourgeoise. Pourtant l’impact de Madoff sur la Place n’a pas vraiment fait les gros titres de la presse nationale.

Un Journaliste du Jeudi s’est quand même étonné dans un article du 31 décembre de l’attitude de la CSSF, ou Commission de surveillance du secteur financier,  le régulateur luxembourgeois. Un article que j’ai pris plaisir à lire: je partage son étonnement. Lire le reste de cette entrée »