Rencontre avec un Titan allemand

1 10 2010

J’attendais cette rencontre avec impatience et curiosité parce qu’on m’avait bien vendu le personnage: « Vous verrez, Contzen est quelqu’un qui n’a pas la langue dans sa poche », m’avait dit il y a plusieurs semaines déjà le chef du service Economie du Tageblatt. Et puis, cet Allemand de presque 62 ans, patron de Deutsche Bank au Luxembourg, est depuis avril dernier le nouveau président de l’ABBL et donc des banquiers de la Place. Ce n’est pas anodin: depuis la création de l’ABBL en 1939, il n’y avait eu jusqu’à présent qu’un seul président non luxembourgeois; le Belge Constant Franssens. Voir arriver un Allemand au moment où les banques allemandes sont en perte de vitesse (même si elles restent de loin les plus nombreuses), ce n’était pas évident. Il ne m’a pas fallu longtemps pour comprendre qu’il avait toute sa place à la tête des banquiers. Lire le reste de cette entrée »

Publicités