UBS rattrapée par la justice

13 06 2010

Il se passe enfin quelque-chose dans l’affaire LuxAlpha. Rappelez-vous, c’est ce fonds luxembourgeois  qui a perdu  95% de sa valeur dans l’escroquerie Madoff. Une bagatelle de 1,4 milliard d’euros tout de même. Cette sicav luxembourgeoise avait été créée par UBS. Mais la banque suisse, garante de l’argent placé dans LuxAlpha, assure n’avoir aucune responsabilité dans la perte des investisseurs (qui compteraient quelques grosses fortunes françaises autour de Liliane Bettencourt). Et jusqu’à présent, l’affaire ressemblait à un bourbier judicaire. Au moins une centaine de procédures ont été lancées au Luxembourg et en France  contre la banque et certaines contre les auditeurs du fonds, Ernst & Young. Une bataille d’avocats partie pour durer dix ans. Au moins.

Mais cette semaine, l’affaire a changé d’envergure. La justice luxembourgeoise l’ouverture d’une enquête pour faux et usage de faux contre UBS Luxembourg. «Une bombe», selon l’un des nombreux avocats d’investisseurs lésés. Lire le reste de cette entrée »