PriceMinister: à qui profitera le rachat?

21 06 2010

Les médias luxembourgeois n’ont pas fait grand chose sur le rachat de PriceMinister par Rakuten. Normal, me direz-vous, c’est un deal franco-japonais. Ben non: Rakuten Europe, qui rachète officiellement PriceMinister, c’est une société luxembourgeoise. L’annonce de sa création s’était faite en grande pompe début 2008, à l’occasion d’un déplacement de Jean-Claude Juncker au Japon. Rakuten au Luxembourg, c’était la preuve que le Grand-Duché allait réussir son pari de devenir un hub européen du commerce électronique.

Le problème, c’est que depuis deux ans, Rakuten Europe n’avait pas d’activité effective. Elle ne se réveille que pour le rachat de PriceMinister. Mais du coup, cela pose la question du devenir de PriceMinister. Dans un article d’eco89, son PDG Pierre Kosciusko-Morizet explique que l’ambition de son site de vente en ligne, associé à Rakuten, c’est de devenir leader en Europe. Cette expansion, elle se fera depuis la France ou depuis le Luxembourg? Lire le reste de cette entrée »

Publicités




UBS rattrapée par la justice

13 06 2010

Il se passe enfin quelque-chose dans l’affaire LuxAlpha. Rappelez-vous, c’est ce fonds luxembourgeois  qui a perdu  95% de sa valeur dans l’escroquerie Madoff. Une bagatelle de 1,4 milliard d’euros tout de même. Cette sicav luxembourgeoise avait été créée par UBS. Mais la banque suisse, garante de l’argent placé dans LuxAlpha, assure n’avoir aucune responsabilité dans la perte des investisseurs (qui compteraient quelques grosses fortunes françaises autour de Liliane Bettencourt). Et jusqu’à présent, l’affaire ressemblait à un bourbier judicaire. Au moins une centaine de procédures ont été lancées au Luxembourg et en France  contre la banque et certaines contre les auditeurs du fonds, Ernst & Young. Une bataille d’avocats partie pour durer dix ans. Au moins.

Mais cette semaine, l’affaire a changé d’envergure. La justice luxembourgeoise l’ouverture d’une enquête pour faux et usage de faux contre UBS Luxembourg. «Une bombe», selon l’un des nombreux avocats d’investisseurs lésés. Lire le reste de cette entrée »





La réponse du berger à la bergère

4 06 2010

« Vous voulez qu’on abandonne le secret bancaire? Ok mais dans ce cas là, on a beaucoup de choses à balancer ». C’est en quelque sorte ce qu’a fait comprendre le Luxembourg à la France cette semaine avec le rapport de la police sur l’affaire Karachi. Il faut juste préciser que la police  grand-ducale n’est pas la plus prompte à communiquer sur les affaires importantes (pour les autres, son site regorge d’informations inintéressantes, comme celle-là). Et les relations entre la police et les journalistes sont beaucoup plus froides, voire glaciales, qu’en France. Alors un rapport qui met nommément en cause le président de la République française dans la constitution d’une société offshore qui a permis le financement occulte de la politique en France, ça ne fuite pas sans raison. Lire le reste de cette entrée »