Un chantage à la délocalisation

2 09 2009

wendelinWendelin von Boch  n’aime pas la gauche et surtout pas die Linke.  Et c’est peu dire que ce bon Sarrois, membre de la CDU, n’a pas du tout apprécié la belle performance de la gauche radicale aux élections du Land dimanche dernier. 

 Lundi soir, il l’a fait clairement savoir en affirmant qu’il pourrait déménager son siège social de Sarre vers le Luxembourg si die Linke entrait au gouvernement du Land. Wendelin von Boch est président du conseil d’administration de Villeroy & Boch.  Son chantage – ou plutôt coup de bluff – n’a pas du tout été apprécié, des deux côtés de la frontière.

Il faut savoir que le fabricant de porcelaine a déjà largement écorné sa réputation dans la Grande Région en annonçant l’arrêt de la production au Luxembourg et une diminution en Sarre. J’en avais parlé ici au printemps.  Le choc a été très grand, notamment au Luxembourg où l’entreprise existe depuis 250 ans. Les Luxembourgeois, qui apprécient beaucoup Villeroy & Boch, villeroys’étaient alors rendus compte que l’entreprise familiale, devenu un groupe coté en bourse, faisait peu de cas de son histoire grand-ducale.

Et Wendelin von Boch a enfoncé le clou en menaçant de délocaliser son siège au Luxembourg. Il ne dit pas: « le Luxembourg est un pays qui convient mieux à mon entreprise », il dit plutôt « je ne supporte pas la décision démocratique des citoyens de mon Land ».

Résultat, tout le monde lui est tombé dessus hier et c’était plutôt agréable. Les syndicats luxembourgeois ont qualifié sa déclaration de « scandaleuse » (OGBL), « inadmissible » (LCBG).  Le syndicat allemand Ver.di juge « inadmissible » ses propos et rappelle à von Boch que « l’absolutisme a été aboli il y a longtemps » (on peut parler d’absolutisme en Sarre puisque ce Land a été partiellement français sous Louis XIV, si, si).

Le patronat allemand a aussi marqué son désaccord en rappelant qu’il acceptait « toute décision démocratique des Sarrois ».

La réaction la plus amusante a été celle du directeur de Villeroy & Boch Luxembourg qui explique grosso-modo que cette déclaration est juste une pique dans un débat politique avant de lâcher cette petite perle : « en cas de scenario neo-marxiste en Sarre, l’idée d’un déménagement au Luxembourg serrait possible ». Je sais bien que Marx est né pas très loin de Sarrebruck mais je vois mal Oskar Lafontaine demander la nationalisation des industries sarroises…

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :