Pourquoi le Luxembourg a-t-il été blanchi si vite?

20 07 2009

Frieden et UKIl était tout heureux, Luc Frieden, quand il a annoncé le 8 juillet dernier que le Luxembourg ne figurait plus sur la fameuse « liste grise » des paradis fiscaux non coopératifs de l’OCDE. Si enthousiaste que le ministre luxembourgeois du Trésor annonçait même que le Grand-Duché était le premier pays au monde à sortir de cette liste…

En fait, les Bermudes ont été blanchies un mois plus tôt.

Reste que le gouvernement s’est démené pour se débarrasser au plus vite de cette étiquette gênante de paradis fiscal officiel en signant douze accords d’échange en matière fiscale qui satisfont les critères de l’OCDE. Encore aujourd’hui, il continue sa course aux signatures. Le Luxembourg a paraphé le 13e accord avec la Belgique, ce qui a permis au Royaume des Belges d’être à son tour blanchi, et négocie toujours avec l’Allemagne.

Pourquoi autant d’acharnement ? Serait-ce le penchant masochiste de tout paradis fiscal ? Pas vraiment. Le Luxembourg a simplement intérêt à être le bon élève l’OCDE.

G20 LondonCar la « guerre » contre les paradis fiscaux, lancé au G20 d’avril dernier à Londres, concerne tout le monde. Le Grand-Duché doit lâcher du lest sur le secret bancaire. Soit. Mais ses concurrents aussi. La Suisse veut être blanchie, Singapour aussi et même les Bermudes.  Si tous les pays qui pratiquent le secret bancaire ont l’obligation de limiter cette pratique – sous peine d’être réellement mis au banc de la communauté internationale – alors personne n’est perdant en faisant le premier pas.

Donc le Grand-Duché ne perd pas d’avantage comparatif. Mieux, il donne une image de bon élève en agissant promptement et en signant plus d’accord qu’il ne lui est demandé. C’est plutôt une bonne nouvelle, parce que l’image de bon élève, il risque d’en avoir énormément besoin pour la prochaine attaque contre le secret bancaire : celle qui viendra de l’Europe.

 Une transparence intégrale

Ce n’est pas nouveau, l’Union européenne voit d’un très mauvais œil ce secret bancaire pratiqué par trois de ses membres (Luxembourg, Belgique, Autriche). Elle a déjà essayé de l’abolir au début des années 2000. Ca a donné la directive sur la taxation de l’épargne dans laquelle les trois pays ont obtenu  le maintient du secret bancaire en échange d’une taxation à la source  des revenus de l’épargne.

Ce qui veut dire qu’un Français qui place son argent au Luxembourg voit les intérêts générés taxés au Grand-Duché. Ce dernier fait la somme des prélèvements et informe la France du montant des sommes placées par l’ensemble des Français chez lui. Le Luxembourg a aussi dû consentir d’augmenter ses impôts sur l’épargne : le seuil minimum européen est passé à 35% au premier juillet. Ce qui a déjà bien fait grincer les dents des banquiers de la Place.

Alors aujourd’hui, ils craignent beaucoup la prochaine attaque européenne et pressent le gouvernement de ne surtout rien lâcher. ThielC’est notamment le cas de Lucien Thiel, député CSV (conservateur, comme Juncker) et ancien directeur de l’ABBL, l’association des banquiers luxembourgeois. «Les accords signés depuis avril n’ont pas d’incidence directe pour nous. Tout le monde doit le faire alors cela ne change pas la situation de concurrence avec des places comme Singapour. Mais aujourd’hui, il y a des pressions au niveau européen pour abandonner totalement le secret bancaire. Là on aurait des problèmes parce que seuls les européens s’engageraient dans cette voie et nous serions perdant face aux autres places internationales».

Pas question donc pour l’ABBL de céder dans les négociations européennes. Et pour la place financière luxembourgeoise, les critères de l’OCDE ne sont pas l’enjeu. Le gouvernement l’a bien compris et a négocié le plus rapidement possible des accords avec des partenaires de poids (France, Etats-Unis, Suisse) pour montrer qu’il acceptait les règles internationales et assurer sa crédibilité avant les vraies négociations qui comptent : celles qui seront lancées par la nouvelle Commission au niveau européen.

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :